Sortie le 18 juin 2024 d’une étude – Assurance & Post-croissance : comment protéger à l’aune des limites planétaires ?

La fondation SeaBird Impact et Prophil, en partenariat avec Matmut, Maif, Groupama, Tikehau Capital et Axa Climate, ont réalisé une étude portée par la chaire de recherche MAPMONDES. Cette étude recense et partage un large éventail d’initiatives de nature à soutenir la transition et la redirection des modèles assurantiels. Pour mobiliser le maximum d’acteurs de l’assurance. Pour changer d’échelle. Pour avoir un impact. 

Cette étude sera présentée à l’occasion d’une conférence organisée mardi 18 juin de 8h30 à 11h30 à la BNF François Mitterand (Paris 75013). S’inscrire.

La bascule a déjà commencé. En Californie, certaines zones sont abandonnées par les assureurs. En France, sécheresse, tempêtes et inondations menacent également l’assurabilité de certains risques. Ces phénomènes, parmi d’autres, mettent en évidence la nécessité d’engager une transition vers une société post-croissance, c’est-à-dire une société qui subordonne ses objectifs économiques au respect des limites planétaires et des besoins sociaux fondamentaux.

Comment agir ? Agir pour préserver l’assurabilité des biens et des activités, agir aussi pour permettre à l’assurance de jouer un rôle déterminant dans la transition à mener.

Des initiatives existent déjà. Elles relèvent de la prévention, de l’adaptation ou de la régénération… Ces actions, innovantes, peuvent en inspirer d’autres, et leur généralisation contribuer activement à la transition.

Cette étude recense et partage un large éventail d’initiatives de nature à soutenir la transition et la redirection des modèles assurantiels. Pour mobiliser le maximum d’acteurs de l’assurance. Pour changer d’échelle. Pour avoir un impact.

Découvrez en avant-première le sommaire de notre étude, à venir :  

Mise en perspective 

Alors que les bénéfices de la croissance économique sont de plus en plus remis en question dans les pays développés, et que sa contribution à l’accroissement des risques environnementaux est de plus en plus avérée, le rôle de protection des assureurs est de plus en plus remis en question : pour protéger, doivent-ils continuer à considérer que l’économie sera par défaut en croissance ? Ou peuvent-ils adopter une perspective post-croissance, ne voyant dans la croissance éventuelle qu’un moyen de mieux remplir leur rôle de protection ? 

  1. Panorama du secteur de l’assurance au prisme de la post-croissance
  2. Les risques naturels et leurs enjeux pour les assureurs

I/ Adaptation 

  1. Garantir la mutualisation
  2. Donner une nouvelle dimension à la prévention pour encourager l’adaptation des particuliers
  3. Adapter les activités agricoles et les cultures
  4. Accompagner les entreprises dans l’adaptation
  5. Maintenir l’accessibilité de l’assurance pour tous les acteurs 

II/ Atténuation

  1. Améliorer la gouvernance pour mieux prendre en compte les risques de long terme
  2. Accompagner la réduction de leurs impacts
  3. Promouvoir les techniques de la transition 
  4. Assurer les pratiques plutôt que les biens 

III/ Restauration  

  1. Développer les comptabilités multi-capitaux dans le secteur de l’assurance 
  2. Généraliser les approches de santé commune dans le champ de l’assurance
  3. Placer l’assurance au service de la restauration des écosystèmes 

Conclusion